Revolt Spiced Rum et le cocktail Drydaddy

Revolt Spiced Rum et le cocktail Drydaddy

Pour tous ceux qui n’ont pas entendu la blague du poisson d’avril sur le nouveau rhum Revolte : il s’agit d’un nouveau rhum épicé passionnant de la distillerie Kaltenthaler à base du célèbre rhum Revolte. Pour tous ceux qui ont entendu la blague : C’est clair ! Non, le Rhum Revolte classique ne quittera pas la scène pour toujours. Il n’est pas non plus remplacé par un produit artificiel, trop sucré et savoureux. Mais nous avions encore une bouteille de Revolte toute neuve dans la boîte aux lettres.

La bouteille pour cette dégustation nous a été mise à disposition par le fabricant, il n’y avait aucune condition. Plus d’informations à ce sujet en fin d’article.

Le nouveau rhum épicé Revolt

À ce stade, nous ne voulons pas déballer les éloges pour Revolte Rum, la distillerie Kaltenthaler et le maître distillateur éponyme Felix pour la énième fois ou raconter l’histoire à partir de zéro. Il suffit de lire nos articles sur Revolte Rum, Revolte Overproof et Revolte Falernum et vous saurez pourquoi nous sommes heureux de chaque extension de portefeuille de la distillerie Worms – même si elle est limitée à 0104 bouteilles, comme ici : Avec le Spiced Après les trois mentionnés et le Revolte MTQ vieilli en fût, Revolte propose aujourd’hui une cinquième qualité de rhum : un rhum épicé.

Le nouveau rhum Revolte avec 99 grammes de sucre à Cuba Libre.
Le nouveau rhum épicé Revolte à Cuba Libre.

Contrairement à ce qui a été affirmé dans la blague du poisson d’avril, cependant, il ne contient pas 99 grammes de sucre ou utilise des arômes artificiels. Les raisins secs et les amandes ajoutent naturellement 30 grammes de sucre, ce qui est tout à fait correct pour un rhum épicé, et il utilise également des oranges et de la cannelle de Ceylan. Tout cela se traduit par un bouquet qui rappelle tant de rhums entrecoupés d’arômes artificiels – seulement que Spiced Rum est dessus et le travail est fait, bien sûr. Le résultat a le goût de ceci :

LIRE  La liqueur Maranera d'Edmund et le poinçon d'apothicaire

Voici à quoi ressemble le rhum épicé Revolte

Dans le verre, le rhum a un jaune clair et mat, mais avec moins de turbidité que le Falernum. Le parfum de la nouvelle Revolte est épicé et intense, très fort et de Noël : cannelle, clous de girofle, gingembre, vanille et cassonade poussent, suivis de caramel crémeux, l’arôme est incroyablement chaleureux. Après un certain temps, de la paille humide a été ajoutée et c’est exactement là que vous pouvez voir la révolte originale, qui a toujours eu une touche de rhum agricole.

Nez: Cannelle, gingembre, clous de girofle, vanille, cassonade, crème caramel, paille humide

Langue: Caramel, quatre-épices, vanille, banane, vin blanc, clous de girofle, cannelle.

En bouche, il est d’abord sensiblement sucré, mais heureusement, il a aussi une netteté qui disparaît rapidement. Dans l’arrière-goût, nous éprouvons enfin un joli pot-pourri d’arômes : caramel et piment de la Jamaïque, plus la vanille perceptible. La deuxième gorgée laisse transparaître la banane et un peu de vin blanc et élargit la gamme d’épices pour inclure les clous de girofle et la cannelle, mais malheureusement, cela brûle à nouveau un peu.

La nouvelle révolte pure et en cocktails

La Revolte Spiced est merveilleuse au nez, mais malheureusement un peu très poivrée en bouche – selon les informations de Kaltenthaler lui-même, celle-ci provient de la cannelle de Ceylan et celui qui la retente avec cette connaissance de fond remarquera également la nette différence avec l’alcoolique esprit. Heureusement, nous avons toujours de la saleté liquide sur l’étagère du bas pour… juste de tels contre-tests et rien d’autre.

LIRE  Chocolate Bitters par The Bitter Truth - en avez-vous besoin?

Le rhum épicé est connu pour être plus un ingrédient qu’un pur plaisir : passons donc à y mélanger quelques cocktails – à commencer par un Cuba Libre. Rhum, citron vert, cola – en l’occurrence celui d’Aqua Monaco, qui est plus sec que les cokes standards et équilibre ainsi la teneur en sucre du Revolte Spiced. Le résultat est un Rum & Coke sans excitation avec une note perceptible de cannelle. Sent bon, bon goût. La situation est similaire avec Dark & ​​​​Stormy. Chaud, épicé, agréable.

Parce qu’on célèbre aussi les boissons extravagantes et les classiques de la boisson oubliés au cours de tout le poisson d’avril, le nom du fatidique scaphandrier est mentionné dans le test. Si vous ne le savez pas : c’est la grande finale de la trilogie brutale de punch au rhum de Charles Schumann des années 80. Mais parce que le truc est trop lourd et qu’on a du mal à goûter le rhum individuel, on mélange à la place la première partie du trio : les matelots légers : 3 cl Revolte, 2 cl Don Q Blanco (très léger, rhum portoricain – pourrait aussi être vodka), 2 cl de jus de citron vert Roses, 2 cl de jus de citron vert, 1 cl de sirop simple. Des trucs savoureux incroyables. Tellement savoureuse, genre « Fais-en une autre. » Mais malheureusement aussi avec une pointe de brûlures d’estomac après, grâce à beaucoup de sucre et d’acide. Mais si vous n’en avez pas envie, vous ne devriez pas boire un marin ordinaire.

On teste aussi le rhum épicé dans un Alexander. Mélange classique de crème, gin et crème de cacao, la variante au brandy est la plus répandue. On va prendre la Revolte, la secouer bien et mettre de la noix de muscade dessus. La première variante est trop douce pour l’auteur de ces lignes, le groupe témoin l’aime bien. On réduit la Crème de Cacao de moitié à seulement 1 cl, on l’ajuste avec un cl Revolte Overproof et on tombe un peu amoureux – des trucs géniaux. Oh et oh : Le Drydaddy, conçu à l’origine comme une mauvaise blague dans Schwipps, nous l’avons sobrement peaufiné – et maintenant c’est vraiment, vraiment bien (du moins nous le pensons) :

Cocktail papa sec

  • 4cl Rhum Épicé Révolte
  • 3 cl Hoos Vermut blanc
  • 3 traits d’amer de Peychaud
  • 1 cl MZCL Salt & Silver (mezcal fumé aux notes salées)
  • 1 zeste de citron vert

Mélanger le rhum Revolte, les amers, le mezcal et le vermouth sur glace. Filtrez la boisson dans le verre au-dessus d’un gros glaçon et vaporisez le zeste de citron vert sans l’ajouter. Boisson.

Le Cocktail Drydaddy avec tous les ingrédients : Hoos Vermut, MZCL Salt & Silver, Peychaud's Bitters et Revolte Spiced Rum.
Le Cocktail Drydaddy avec tous les ingrédients : Hoos Vermut, MZCL Salt & Silver, Peychaud’s Bitters et Revolte Spiced Rum.

Revolte Spiced Rum sera disponible à partir du 3 avril. dans la boutique Revolte, ainsi qu’en ligne et dans les boutiques spécialisées.

Conclusion: Grand rhum épicé, dans lequel la révolte originale est clairement reconnaissable au goût et ressemble donc presque un peu à un agricole épicé. Cela n’excite pas seulement les personnes qui souhaitent simplement compléter leur collection Revolte.

Données: 40 pour cent, environ 25 euros pour 0,5 litre, Allemagne

Felix nous a fourni une bouteille du nouveau rhum épicé Revolte, mais n’a influencé aucun article ni la dégustation. Comme toujours, nous vous disons merci beaucoup. Surtout pour le fait qu’il y a encore Revolte Blanco 😛

Dernière révision le