Coupette et verre à cocktail : quels cocktails en buvez-vous ?

Coupette et verre à cocktail : quels cocktails en buvez-vous ?

Lorsque, en tant que mixologue amateur, vous stockez vraiment l’étagère en verre pour la première fois, vous aimez faire des listes de contrôle ou mieux : des listes de courses. Vous avez besoin de : gobelets, verres à martini, ces trucs d’ouragan, au cas où quelqu’un voudrait faire l’amour sur la plage, peut-être quelques nouveaux verres à long drink et coupettes. Vous avez déjà entendu le mot quelque part auparavant et l’associez d’une manière ou d’une autre à ces gobelets que les bars utilisent souvent pour servir des boissons courtes. Et ils sont cool, donc vous en avez besoin aussi.

Jusqu’à ce que vous essayiez d’acheter ces choses et qu’on vous offre des verres à margarita. Et des verres à vin. Des verres à Martini et une fois même un romain. En tant que mixologue amateur sans aucune connaissance préalable particulière, la question se pose tôt ou tard : « Qu’est-ce que c’est VRAIMENT une coupette ? » La réponse simple : La chose ronde dans la grande image ci-dessus est une coupette. Mais les réponses simples sont ennuyeuses, alors commençons par le début :

L’origine de la Coupette : la Coupe Champagne

L’image devient plus claire quand on sait que les coupes à cocktail et les coupes à champagne sont exactement la même chose : des tasses pour les boissons. Le mot français « coupé » signifie aussi exactement cela : « coque ». Les Américains ont simplement adopté le terme parce qu’il sonnait si chic et ont bu leur champagne de « Coupes de Champagne ». Parce qu’on fait tout un peu différemment au dessus du grand étang, ils ont aussi changé la prononciation, comme on peut l’entendre dans la vidéo : https://youtu.be/ut7ysDYPWic

LIRE  Kernstein Schnaps Error: Siegerrebe – Orange Wine rencontre Marc

En arrière-plan, un gobelet à vin blanc utilisé comme coupette avec Cosmopolitan, au premier plan une coupette.
En arrière-plan, un gobelet à vin blanc utilisé comme coupette avec Cosmopolitan, au premier plan une coupette.

Peu importe comment vous appelez le bol, coupé décrit en fait un verre rond qui a été créé vers 1650 pour boire du champagne. Pendant longtemps, la rumeur a couru que le verre était calqué sur le sein gauche de la reine française Marie-Antoinette. La forme de la poitrine est indéniable (c’est à ce moment-là qu’il faut bercer une coupette et regarder d’un air songeur), mais Marie-Antoinette n’est née qu’un siècle plus tard. Dommage.

Lorsque les cocktails étaient la nouveauté cool au début du 20e siècle et bien après la Prohibition américaine, les coupes étaient également très populaires pour les boissons courtes – la quantité de remplissage était bonne, elles avaient aussi l’air bien. Finalement, cependant, les gens ont réalisé qu’ils étaient vraiment misérables pour une chose – pour qui ils étaient faits ; Le champagne dans une coupe à champagne perd tout son dioxyde de carbone en très peu de temps et devient rassis. Les flûtes à champagne ont été inventées, ont rendu le travail dix fois meilleur. Les verres coupés ont disparu des étagères – et ne sont revenus que lentement avec la renaissance des cocktails du nouveau millénaire.

Comment le coupé est-il devenu la coupette ?

Coupette est la banalisation de coupe, c’est-à-dire un bol. Eh bien, le mot n’existe pas réellement en français – le mot pour bol est « coupelle ». Ergo, la Coupette est probablement plus une invention allemande, partout ailleurs dans le monde on les appelle Coupés. La forme est née soit parce que personne dans ce pays n’a osé dire « coupé » par peur d’une mauvaise prononciation, soit parce que sous nos latitudes, les gens aiment utiliser des verres à vin comme coupettes. Par rapport aux verres coupés volumineux, ce sont en fait plutôt de « petits bols », malgré des volumes de remplissage comparables. Néanmoins, ils restent des gobelets à vin. Mais parce qu’ils sont beaux et ont des propriétés similaires en termes de goût et de manipulation, c’est une question de goût personnel de choisir le type de verre que vous préférez.

Les caractéristiques de la coupette

La coupette est un verre à pied et, en tant que telle, est très proche du verre à martini. Il a pratiquement la même structure, à la seule petite différence que la version martini ressemble à une pyramide inversée (c’est pourquoi on l’appelle souvent une pointe de cocktail) et la coupette à un bol bulbeux. En raison de la grande ouverture et de la tige, les verres ont des propriétés très similaires : la large ouverture garantit que le cocktail dans le verre se lave sur toutes les zones gustatives de la langue et nous pouvons profiter de l’interaction du sucré, de l’acide et de l’umami. La poignée est censée nous empêcher de chauffer la boisson avec nos pattes chaudes. Ce dernier ne fonctionne pas dans la pratique – presque personne ne tient une coupette comme un verre à vin. C’est pourquoi la recommandation normale du barman est la suivante : buvez rapidement. Mais qui boit en fait ?

LIRE  Huizache Tequila Blanco & Reposado et le Jalisco Manhattan
La palette de couleurs du cocktail aviation va du gris au bleu lilas pâle en passant par le bleu profond.
Les short drinks comme l’Aviation, le Manhattan ou le Sidecar sont aussi beaux dans une coupette que dans un verre à martini.

Pour quelles boissons ce verre est-il utilisé ?

Vous buvez des boissons courtes sans glace dans une coupette, tout comme vous le faites dans un verre à martini. Pour qu’ils ne chauffent pas trop vite, il faut les prérefroidir comme la pointe cocktail, soit avec de la glace fraîche, soit directement au congélateur. Ce dernier assure qu’ils s’embuent lorsqu’ils sont servis, ce qui fait une impression visuelle supplémentaire. La grande question est maintenant : quelles boissons vont dans la coupette, lesquelles dans le verre à martini ?

Cela ne change rien au goût. Parce que les verres coupés sont encore rares et accrocheurs, dans certains endroits, pratiquement toutes les boissons courtes sont servies dans la coupette, à l’exception des martinis. Ailleurs, ce type de verre est purement pur et réservé au Daiquiri. Nous, très personnellement, décidons comme bon nous semble – mais il est vrai que nous avons aussi un fort penchant pour les coupettes en ce moment. Peut-être à cause de la belle décoration de la lentille. Peut-être à cause de la forme du sein. Peut-être parce que vous ne pouvez pas faire un pas avec des verres à martini sans verser la moitié de la soupe. Qui sait?

Où puis-je trouver les lunettes de la photo ci-dessus ?

Il existe des coupettes dans une grande variété de tailles et de formes – vous pouvez en trouver une variété dans nos articles sur les cocktails. Si vous avez un œil sur ceux de cet article, vous les trouverez ici :

  • Gobelet à vin Nachtmann Palais (photo du milieu à gauche)*
  • Spiegelau Perfect Serve Coupette (photo du milieu à droite)*
  • Verre à martini Bormolio Rocco (image principale)*

Dernière révision le