Comment faire du canoë et du kayak ?

Comment faire du canoë et du kayak ?

Comme vous avez certainement pu le constater, le canoë-kayak offre une multitude de possibilités, de découvertes, d’expériences et un sentiment de bien-être. Organiser une sortie en canoë kayak en Normandie peut d’ailleurs s’avérer être une excellente idée !

Alors, en tant que débutant en canoë-kayak, êtes-vous prêt à vous jeter à l’eau ? Nous sommes là pour vous aider à préparer votre équipement et vous conseiller sur les mesures préventives pour les sorties de deux heures ou plus.

Bienvenue, montez à bord, vous serez rapidement conquis par ce sport nautique accessible à tous !

Quel type de bateau convient le mieux aux débutants ?

Pour débuter, il est préférable de pagayer sur un bateau stable, à fond plat, sur un plan d’eau calme. Pour faciliter le transport, vous pouvez choisir un kayak gonflable. Ce type d’embarcation tient dans un grand sac à dos qui peut facilement se glisser dans le coffre de la voiture. Pour votre sécurité, tous les kayaks gonflables sont conformes à la norme ISO 6185-1, qui garantit qu’ils continueront à flotter afin que vous puissiez regagner la rive si l’une des trois chambres à air est percée.

Pour apprendre, préférez le kayak au canoë. Le kayak est, en effet, plus adapté. La pagaie à deux pales facilite la conduite et la poussée sur l’eau. Elle vous permettra d’apprendre les mouvements (cercle, tirage, etc.) à droite et à gauche. La position assise sur un siège sera plus confortable. Le kayak est l’embarcation de choix utilisée par toutes les écoles de pagaie. Le canoë, avec sa position à genoux et sa pagaie simple, est plus adapté aux pagayeurs expérimentés. A la base de loisirs de Pont d’Ouilly, vous pouvez choisir entre une location de canoë ou de kayak. Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander conseil !

LIRE  5 vêtements essentiels à superposer cet hiver pour être confortable et cool

Choisissez la pagaie adaptée à votre pratique

Pour vos premières séances, vous pouvez utiliser une pagaie double avec un manche en aluminium et une pale en plastique. En plus d’être très abordables, ces pagaies sont faciles à utiliser et pas trop puissantes pour ne pas trop solliciter les épaules. Les versions détachables en deux ou quatre parties se rangent facilement dans le coffre de la voiture ou dans le sac du kayak gonflable.

Les modèles plus « haut de gamme » sont généralement fabriqués en fibres et carbone pour être plus réactifs et plus légers, avec des pales plus creuses pour la puissance et asymétriques pour la performance. Ils peuvent également présenter un angle entre les deux pales afin que la pale en l’air n’offre pas de résistance alors que l’autre est dans l’eau.

Portez un Gilet d’Aide à la Flottabilité pour pagayer en toute sécurité

Il est fortement recommandé de porter un Gilet d’Aide à la Flottabilité lorsque vous faites du kayak. Si vous tombez à l’eau, il vous permettra de flotter sans effort pour rejoindre votre embarcation et de vous y hisser facilement. Pour un usage récréatif, une aide à la flottabilité en mousse sera plus facile à utiliser et vous procurera une flottabilité immédiate si vous tombez à l’eau. La taille de l’aide à la flottabilité est choisie en fonction de votre poids pour toujours assurer une bonne flottabilité.

Attention, les aides à la flottabilité ne sont pas des gilets de sauvetage. Il est donc nécessaire de savoir nager pour pouvoir les utiliser.

LIRE  Bibop Pronos : Avis Complet du Pronostiqueur

Les équipements pour un départ en toute sécurité

Pour une sortie en kayak de plus de deux heures, emportez les éléments suivants :

– 1,5 litre d’eau (par personne) ;

– une collation (fruits secs, barre de céréales) ;

– une trousse de premiers soins pour les blessures mineures ;

– un téléphone portable étanche ou muni d’une housse étanche ;

– une pagaie de rechange (pagaie fendue pour un rangement facile) ;

– le trio crème solaire, casquette et lunettes de soleil.

Votre bateau ne dispose pas d’un compartiment étanche ? Pensez à acheter un conteneur étanche ou un sac sec d’une capacité de 25 à 30 litres, une bonne taille pour ranger vos accessoires sans que cela vous gêne à bord. Sachez que la location de canoë-kayak en Normandie se fait pratiquement toujours accompagnée d’un bidon étanche pour emmener et protéger vos affaires.

Où et quand faire du canoë-kayak ?

Le kayak est souvent considéré comme une activité d’été. Mais l’été n’est pas forcément la meilleure saison pour s’y mettre ! En effet, les journées sont longues et les rivières/les lacs/la mer sont souvent encombrés de vacanciers qui peuvent être une source de stress supplémentaire pour les kayakistes débutants.

Choisissez plutôt une belle journée de printemps ou d’automne, où le temps est ensoleillé ou même un peu nuageux et, surtout, sans vent. Pour éviter ce dernier, il est préférable de partir le matin. Cela dit, il faut toujours vérifier la météo et les marées avant de partir, car une eau calme à 8 heures peut devenir agitée à 10 heures ! Et avoir une forte marée contre soi peut être dangereux.

LIRE  CBD Sport, ça aide vraiment ?

En Normandie par exemple, vous trouverez plusieurs spots sympas pour faire du canoë-kayak et ce, même en dehors de l’été. Que ce soit près de Clécy ou encore Caen, nombreuses sont les bases aquatiques qui proposent la location de canoë-kayak !

Vous êtes maintenant bien équipé et informé : il ne vous reste plus qu’à trouver un compagnon d’aventure expérimenté qui vous montrera les bons spots et les règles de base de la navigation !